Accueil | Actualités | Index des Site Web | Contacts | Mail  
   
Accueil
ACTUALITES
OFFRES IMMOS
AUTOS
PETITES ANNONCES
EMPLOIS
INDEX DES SITES WEB
PUBLICITES
LIVE MAILING

Procès Chebeya : Me Kasongo plaide non coupable pour le prévenu Mwila

Ragir Commentaires(0)        

2011-05-25 -

Cliqurez pour grandir la photo La bataille a été dure dans le procès qui oppose le ministère public aux assassins présumés de Floribert Chebeya Bahizire et Fidèle Bazana Edadi. C’est le cas de le dire avec la plaidoirie de Me Kasongo Bahati du collectif de la défense. L’avocat a commencé par dire aux juges militaires au sujet du commissaire Michel Mwila : « Pour ce ‘’sans voix’’ que je défends aujourd’hui, je plaide en demandant à la Cour de dire le droit, rien que le droit ».

Pour commencer, Me Kasongo Bahati a expliqué qu’en date du 28 mai 2010, Michel Mwila est allé déposer un courrier. Il a ensuite laissé son numéro de téléphone et il y a eu des communications. Il a fini par s’indigner en ces termes : « Mais le ministère public vient devant votre Cour pour dire que Mwila a commis les infractions d’association de malfaiteurs, et il réclame la peine capitale ! ».

Après avoir exigé l’élément matériel et l’élément moral, l’avocat de la défense a déclaré qu’il n’y a de plus agréable au monde que d’avoir un ami qui vous dit la vérité, et Mwila, lui, a dit la vérité. Toujours selon cet avocat, l’association de malfaiteurs suppose l’existence d’un élément intentionnel. En d’autres mots, il faut qu’on trouve l’intention criminelle qui doit être extériorisé par des actes. A ce sujet, l’avocat a relevé : « L’accusation dit que Michel Mwila s’est affilié à une association qu’il savait composée pour attenter aux personnes et aux propriétés. En l’espèce, l’assassinat de Chebeya ». D’où, sa question en amont : « Quels sont les actes qui matérialisent l’intention criminelle qui pousse Mwila à s’affilier à la bande ? ».

Comme premier acte, Me Kasongo Bahati a rappelé l’ordre qui a été donné à son client d’aller déposer la lettre à l’ONGDH « La Voix des Sans Voix ». Après avoir demandé si c’était-là un ordre illégal, l’avocat a souligné qu’il ne s’agissait pas d’une invitation que Michel Mwila serait allé déposer, tel qu’il a été rapporté par une certaine presse. Pour la lettre incriminée, dans laquelle on aurait invité Floribert Chebeya à se rendre à l’Inspection générale de la police, l’avocat a fait remarquer à la Cour que cette correspondance est passée par le circuit normal, et il y a eu des annotations. D’où, sa question que voici : « Qui peut nous démontrer que l’inspecteur général a écrit avec une intention criminelle ? ». - 25/05/2011


Plus sur

 

... - //


Autres dossiers:
Les actualités internationnales
Affaire arrestation J.P. Bemba
Election Miss RD Congo 2008
Commission Electorale Independante
amir
Les dernières nouvelles de la RD Congo
© 2008 Www.LiveCongo.Com - Tout le Congo en Live !!! - Powered by @dmin - Mail