Accueil | Actualités | Index des Site Web | Contacts | Mail  
  24/04/2017 - RDC : Kinshasa dévoile une vidéo présentée comme celle de l ... - Jeune Afrique | 23/04/2017 - Congo-Kinshasa: Joseph Kabila en Egypte 10:31 - 23/04/17 - Fraternité Matin | 14/04/2017 - RD Congo: Kinshasa suspend sa coopération militaire avec la ... - RTBF | 10/04/2017 - RD Congo : à Kinshasa, la marche de l'opposition n'a pas eu lieu - FRANCE 24 | 03/04/2017 - RD Congo : journée "ville morte" à Kinshasa et Lubumbashi - FRANCE 24 |  
Accueil
ACTUALITES
OFFRES IMMOS
AUTOS
PETITES ANNONCES
EMPLOIS
INDEX DES SITES WEB
PUBLICITES
LIVE MAILING

Face aux protestations, le gouvernement sénégalais renonce à sa réforme constitutionnelle

Ragir Commentaires(0)        

2011-06-23 - www.rfi.fr

Le projet de révision de la Constitution que les députés devaient examiner ce 23 juin a suscité la colère au Sénégal, à huit mois de la prochaine élection présidentielle. Selon le texte, un « ticket » président-vice-président pouvait être élu dès le premier tour en ne recueillant que 25% des voix. Après une matinée d'incidents devant l'Assemblée nationale, un amendement gouvernemental a finalement proposé de revenir à la majorité absolue des suffrages pour l’emporter.

Avec notre correspondante à Dakar

Face aux protestations de la rue mais aussi de l’opposition et d’une partie de la société civile, le gouvernement sénégalais a renoncé à l’essentiel de la réforme constitutionnelle.

Ce jeudi 23 juin 2011, près d’un millier de manifestants se sont rendus aux abords de l’Assemblée nationale, à Dakar, pour exprimer leur opposition au projet de réforme. Tous portaient des pancartes exprimant leur rejet du texte et de son instigateur, le président Abdoulaye Wade : « Wade go », « Wade dégage », « Touche pas à ma Constitution ».

Au cours de la matinée, chaque député arrivant à l’Assemblée était hué par les manifestants. Les leaders des principales formations de l’opposition ont suivi, avec à leur tête Ousmane Tanor Dieng (Parti socialiste), Abdoulaye Bathily (Ligue démocratique), Amath Dansokho (Parti pour l’indépendance et le travail) et Moustapha Niasse (Alliance des forces du progrès).

Des leaders religieux et des entrepreneurs les ont rejoints. Le ton est alors monté d’un cran. Les manifestants ont soudainement jeté des pierres sur les policiers. Ceux-ci ont répondu par des jets de bombes lacrymogènes. Il y a eu des affrontements directs entre policiers et manifestants. - 23/06/2011


Plus sur www.rfi.fr

 

... - //


Autres dossiers:
Les actualités internationnales
Affaire arrestation J.P. Bemba
Election Miss RD Congo 2008
Commission Electorale Independante
amir
Les dernières nouvelles de la RD Congo
© 2008 Www.LiveCongo.Com - Tout le Congo en Live !!! - Powered by @dmin - Mail